UMR CNRS 5805 EPOC
Environnements et Paléoenvironnements
Océaniques et Continentaux
EPOC
Université de Bordeaux  CNRS  EPHE  OASU

English Version
 
AccueilEvénementsRecrutementsAccèsLiensPlan du Site
 
> Recherche > Publications > Thèses > Détails Retour
Valid XHTML 1.0 Transitional

Valid CSS!
Consignes de Sécurité et Numéros d'Urgence
(à l'usage des personnels du laboratoire)
Thèse


Impact d'une contamination au méthylmercure par voie alimentaire sur l'expression génétique, la bioénergétique, et la reproduction chez le poisson zèbre Danio rerio

Soutenue
le 15-12-2009

Par
Sébastien CAMBIER

Directeur(s) de thèse
Jean-Paul Bourdineau / Patrice Gonzalez

Membres du jury
M. François Leboulenger, Professeur, Université du Havre, rapporteur
M. Paco Bustamante, Professeur, Université de la Rochelle, rapporteur
M. Jérôme Cachot, Professeur, Université Bordeaux 1, examinateur
M. Daniel Brèthes, Chargé de Recherche CNRS, Université Bordeaux 2, examinateur
M. Patrice Gonzalez, Chargé de Recherche CNRS, directeur de thèse
M. Jean Paul Bourdineaud, Professeur, Université Bordeaux 1, directeur de thèse

Résumé
Les effets de la contamination au méthylmercure chez le poisson zèbre Danio rerio furent interrogés au sein de deux tissus, le muscle squelettique et le système nerveux central, dont le choix fut motivé par leur fort potentiel bioaccumulateur de cet organométallique.
Après contamination par voie trophique, à un niveau d’exposition représentatif de ce qui peut advenir dans certains écosystèmes aquatiques, nos observations expérimentales indiquent que ce métal perturbe fortement le métabolisme mitochondrial dans les muscles, mais épargne celui du cerveau ; en outre, l'analyse de l'expression génique suggère une perturbation de l'homéostasie du calcium dans ces deux tissus. Dans le système nerveux central, parmi les synapses glutamatergique et GABAnergique, seule la voie métabolique du GABA semble montrer une adaptation face au MeHg. Concernant le muscle squelettique, l'analyse SAGE a permis d'appréhender les impacts du MeHg à l'échelle du génome, révélant également une perturbation de la synthèse protéique, l'induction d'un stress au niveau du reticulum endoplasmique ainsi que l'induction de plusieurs gènes impliqués dans les processus de détoxication et les voies de réponse générale au stress. Notre étude a également mis en évidence la surexpression du gène de la vitellogénine dans le muscle chez des poissons mâles désignant ainsi ce métal comme un perturbateur endocrinien. Enfin, nous avons également révélé une perturbation importante de l'éclosion des œufs associée à un transfert maternel de ce toxique.

Mémoire en ligne
http://www.theses.fr/2009BOR13954
UMR CNRS 5805 EPOC - OASU - Université de Bordeaux
Allée Geoffroy Saint-Hilaire - CS 50023 - 33615 PESSAC CEDEX - FRANCE

| Dernière mise à jour : 212 Octobre 2020 | Contacts | Mentions Légales | © 2006-2020 EPOC |