UMR CNRS 5805 EPOC
Environnements et Paléoenvironnements
Océaniques et Continentaux
EPOC
Université de Bordeaux  CNRS  EPHE  OASU

Version Française
 
HomeNewsJobsAccessLinksSite Map
 
> Research > Publications > Theses > Details Back
Valid XHTML 1.0 Transitional

Valid CSS!
Consignes de Sécurité et Numéros d'Urgence
(à l'usage des personnels du laboratoire)
Thesis


Dynamique des systèmes parasites - hôte, entre trématodes digènes et coque Cerastoderma edule : comparaison de la lagune de Merja Zerga avec le bassin d'Arcachon

Defended
November 28, 2008

By
Mériame GAM

Supervisor(s)
Xavier de Montaudouin / Hocein Bazairi

Thesis Committee
M. Abdellatif BAYED, Professeur, Univ. Mohammed V – Agdal, Rabat, Rapporteur
M. Serge MORAND, Directeur de Recherche CNRS, Univ. Montpellier 2, Rapporteur
M. Mohamed EL KABBAJ, Professeur, Doyen de la Fac. Sci. Ben Msik, Casablanca, Président du jury
M. Guy BACHELET, Directeur de Recherches CNRS, Bordeaux 1, Examinateur
M. Abdellatif BAYED, Professeur, Univ. Mohammed V – Agdal, Rabat, Rapporteur
M. Hocein BAZAIRI, Prof. Habilité, Univ. Hassan II Aïn Chock, Casablanca, Directeur de thèse
M. Abdelilah FAHDE, Professeur, Univ. Hassan II, Casablanca, Examinateur
M. Xavier de MONTAUDOUIN, Maître de conférences, Univ. Bordeaux 1, Directeur de thèse
M. Serge MORAND, Directeur de Recherches CNRS, Univ. Montpellier 2, Rapporteur

Summary
La dynamique globale des systèmes parasites-hôte (SPH) ‘trématode digènes - coque Cerastoderma edule’ a été étudiée simultanément à Merja Zerga (Maroc) et dans le Bassin d'Arcachon (France). La dynamique de populations de la coque a montré une variabilité intra et inter-site et a été expliquée essentiellement par la température, la prédation, la compétition et la dynamique sédimentaire. Dans les deux lagunes, le recrutement s'opère à une température de 19°C avec un décalage temporel en relation avec les positions latitudinales des sites (avril-mai à Merja Zerga et juin-juillet à Arcachon). Les taux de croissance restent comparables pour les deux populations de coque (K=1,5 an-1) mais les performances de croissance sont plus élevées à Arcachon (Φ'=3,3) qu'à Merja Zerga (Φ'=3,1). La production était plus élevée à Merja Zerga (36-65 g poids sec.m-2.an-1). P/B est faible sur les deux sites et légèrement plus élevée à Arguin (1,1-1,5 contre 1,0-1,1 an-1). Les deux sites présentent deux riches communautés parasitaires regroupant à Merja Zerga (11 espèces) et à Arguin (13 espèces), respectivement, 69% et 81% de la richesse parasitaire (digènes) connue des coques. Les communautés parasitaires restent comparables et l'éloignement géographique et climatique n'a eu qu'un faible retentissement sur la structure des peuplements parasitaires. La comparaison latitudinale de la structure et de la dynamique des SPH a permis de relativiser l'importance de la température dans la dynamique de l'hôte et des parasites, du moins dans cet intervalle climatique. A Merja Zerga, la température ne semble pas être un facteur limitant de l'infestation contrairement aux sites plus au nord. Mais finalement, les niveaux d'infestation des coques adultes sont similaires. Les échinostomatidés et les gymnophalidés ont été les plus contributives dans la mortalité parasito- dépendante observée. L'impact des parasites digènes en situation normale se traduit par une augmentation de E/B, cependant plus marqué à Merja Zerga. Cette différence d’effet dénote d'un gradient positif de virulence en allant du nord vers le sud. La présence d'herbiers, la situation ‘intertidal versus subtidal’ et la densité des coques ont un effet modéré sur l'infestation parasitaire.

Report available online
http://www.theses.fr/2008BOR13684
UMR CNRS 5805 EPOC - OASU - Université de Bordeaux
Allée Geoffroy Saint-Hilaire - CS 50023 - 33615 PESSAC CEDEX - FRANCE

| Last update : 12 October 2020 | Contact | Legal Disclaimer | © 2006-2020 EPOC |