Philippe Bertrand, né en 1954, Directeur de Recherches au CNRS.

De formation de base en physique et chimie, je me suis intéressé très tôt aux systèmes naturels avec une approche résolument multidisciplinaire. Mes recherches m’ont amené à travailler en contact étroit avec des géochimistes, des sédimentologistes, des paléontologistes, des physiciens et des biologistes, notamment dans les thématiques de l’océanographie et de la paléoclimatologie. Je dirige depuis 2002 le laboratoire mixte de recherche EPOC (Environnements et Paléoenvironnements Océanographiques, http://www.epoc.u-bordeaux.fr/) du CNRS et de l’Université de Bordeaux), où toutes ces disciplines et thèmes scientifiques sont présents.

Je suis auteur ou co-auteur d’une centaine de publications, dont une majorité dans des revues scientifiques internationales (listes des publications scientifiques).

Au cours des 15 dernières années, mes recherches ont porté sur les cycles globaux du carbone et de l’azote dans les systèmes d’upwelling (résurgences océaniques) au cours des dernières alternances glaciaire/interglaciaire, et sur les interactions entre ces cycles et le climat global de la Terre.

Au travers du livre « les attracteurs de Gaïa », ma réflexion s’est étendu aux systèmes biologiques et aux comportements des systèmes complexes pour décrire comment se développent et évoluent les interactions entre le vivant et le non vivant, avec pour limite le cadre global de notre planète.