UMR CNRS 5805 EPOC
Environnements et Paléoenvironnements
Océaniques et Continentaux
EPOC
Université de Bordeaux  CNRS  EPHE  OASU

English Version
 
AccueilEvénementsRecrutementsAccèsLiensPlan du Site
 
> Evénements > Informations Retour
Valid XHTML 1.0 Transitional

Valid CSS!
Consignes de Sécurité et Numéros d'Urgence
(à l'usage des personnels du laboratoire)
Séminaire


Évolution des plates-formes carbonatées isolées et des barrières récifales le long des marges continentales mixtes

Date
le 12-09-2013 à 10:45

Lieu
Salle Stendhal, DGO, Bâtiment B18

Intervenant(s)
Stephan JORRY, IFREMER – Institut Carnot EDROME, Plouzané

Résumé
Bien que les systèmes sédimentaires dit mixtes soient communs dans l'histoire géologique, les exemples actuels demeurent peu étudiés. Néanmoins, ces systèmes délivrent des informations importantes dans la compréhension de l'origine des sédiments, les axes de transport, et les lieux d'accumulations au cours de différentes périodes de l'évolution de notre planète. Dans la plupart des cas, les interactions spatiales et temporelles des sédiments carbonatés et silicoclastiques permettent une caractérisation fine des processus tels que les fluctuations du niveau marin relatif et du climat ou encore les événements tectoniques régionaux et globaux, à des résolutions bien supérieures de celles atteintes dans le cas des systèmes purement carbonatés ou purement silicoclastiques. Concernant plus spécifiquement les barrières récifales développées le long des marges continentales mixtes, et parce que les phases initiales de leur croissance est souvent recouverte par des phases de croissance récifales plus récentes, leur origine reste difficile à expliquer. En raison de la lacune d'observations directes sur la nature des substrats, des questions très simples comme quel type de substrat peut contribuer à former des morphologies linéaires telles que celles observées pour les barrières récifales modernes restent encore non résolues.
Cet exposé s'intéressera à comprendre comment les systèmes carbonatés (atolls et barrières récifales) répondent aux variations du niveau marin et/ou aux apports terrigènes au cours de leur croissance. Plusieurs systèmes sédimentaires mixtes modernes (Golfe de Papouasie Nouvelle Guinée, Plateau du Bonaparte (NO Australie), barrière récifale du Bélize, systèmes mixtes du Canal du Mozambique) seront utilisés pour développer une approche quantitative dans le but de comprendre 1-la célérité de la production carbonatée lors du ré-ennoiement d'une plate-forme, 2-le concept de 'pollution clastique' sur les usines à carbonates durant différents segments de cycles eustatiques du Plio-Quaternaire, et 3-le rôle de l'héritage topographique dans l'établissement des barrières récifales le long des côtes clastiques.
UMR CNRS 5805 EPOC - OASU - Université de Bordeaux
Allée Geoffroy Saint-Hilaire - CS 50023 - 33615 PESSAC CEDEX - FRANCE
Fax : 0 (33) 5 40 00 33 16
| Dernière mise à jour : 16 Septembre 2019 | Contacts | Mentions Légales | © 2006-2019 EPOC |