UMR CNRS 5805 EPOC
Environnements et Paléoenvironnements
Océaniques et Continentaux
EPOC
Université de Bordeaux  CNRS  EPHE  OASU

English Version
 
AccueilEvénementsRecrutementsAccèsLiensPlan du Site
 
> Evénements > Informations Retour
Valid XHTML 1.0 Transitional

Valid CSS!
Consignes de Sécurité et Numéros d'Urgence
(à l'usage des personnels du laboratoire)
Séminaire


Application des composés références de performance (PRC) pour les échantillonneurs passifs POCIS : Principe, mise en œuvre et limitations

Date
le 30-11-2012 à 11:00

Lieu
Salle de Conférences, ISM, 3ème étage Est, Bât. A12, Université de Bordeaux

Intervenant(s)
Angel BELLES, Doctorant, EPOC

Lien
http://www.epoc.u-bordeaux.fr/index.php?lang=fr&page=fiche_etudiants&id=abelles

Résumé
L'utilité et l'apport de l'échantillonnage passif par rapport aux techniques d'échantillonnage conventionnel ne sont désormais plus à démontrer en partie en raison des limites de détection inédites qu'il a permis d'atteindre dans de nombreuses études. Nombre d'autres avantages peuvent être cités tels que la possibilité de mesurer une concentration moyenne en un contaminant dans le milieu et non une mesure ponctuelle peu représentative ou encore l'aisance avec laquelle de tels outils peuvent être expédiés et installés ailleurs en comparaison de prélèvements d'eau lourds, fragiles et volumineux. Cependant nombre de dispositifs constitués d'adsorbant solide destiné à séquestrer les contaminants polaires présentent encore l'inconvénient de n'être que semi- quantitatifs. Effectivement impactés par de nombreux paramètres environnementaux (température, vitesse de l'eau aux abords des membranes etc...), ces dispositifs sont fréquemment la cible d'importants biais qui ne peuvent être résolus par des calibrations en laboratoire puisque les conditions d'exposition y sont différentes du milieu. Une solution élégante récemment abordée consiste en l'usage de composés références de performance (PRC) qui disposés dans les outils avant exposition permettent de tracer les conditions environnementales et de corriger leurs effets sur les performances des échantillonneurs. Mis en œuvre sur les échantillonneurs 'historiques' tels que les SPMD, ces composés ont permis d'atteindre les performances et la justesse attendus pour des suivis quantitatifs. Appliquée au POCIS, la technique pourrait montrer un certain nombre de limitations en raison de la nature solide du milieu récepteur. Effectivement les contaminants sont adsorbés sur un solide et non partagés entre la phase aqueuse et le milieu récepteur qui constitue les dispositifs usuels. En présence d'un adsorbant solide nombre de postula (isotherme linéaire, échange isotropique etc...) nécessaires à l'application de l'approche PRC pourraient ne plus être vérifiés et imposer des restrictions à son application dans de bonnes conditions. Cette présentation aura alors pour objet de présenter l'approche PRC et les limitations de celle-ci ainsi que de discuter les performances qui peuvent être attendues des POCIS associées à cette technique de calibration.
UMR CNRS 5805 EPOC - OASU - Université de Bordeaux
Allée Geoffroy Saint-Hilaire - CS 50023 - 33615 PESSAC CEDEX - FRANCE
Fax : 0 (33) 5 40 00 33 16
| Dernière mise à jour : 16 Mai 2019 | Contacts | Mentions Légales | © 2006-2019 EPOC |