UMR CNRS 5805 EPOC
Environnements et Paléoenvironnements
Océaniques et Continentaux
EPOC
Université de Bordeaux  CNRS  EPHE  OASU

English Version
 
AccueilEvénementsRecrutementsAccèsLiensPlan du Site
 
> Evénements > Informations Retour
Valid XHTML 1.0 Transitional

Valid CSS!
Consignes de Sécurité et Numéros d'Urgence
(à l'usage des personnels du laboratoire)
Séminaire


Hydrodynamique et dynamique sédimentaire en milieu côtier ; exemples contrastés d’un estuaire tropical dominé par la marée et d’une plage tempérée dominée par la houle

Date
le 02-03-2009 à 10:45

Lieu
Salle Stendhal, DGO, Bâtiment B18

Intervenant(s)
Sylvain Capo, UMR EPOC

Résumé
Les estuaires et zones côtières représentent des environnements privilégiés d'échange entre continent et océans et sont soumis à une pression socio-économique considérable avec près de 70% de la population mondiale vivant dans son voisinage. Ces environnements côtiers présentent une grande variété de morphologies (deltas, estuaires, plages ouvertes etc...) fonction des forçages hydrodynamiques dominants (marée, houle, vents, débits fluviaux…) et de la disponibilité du matériel sédimentaire.
L'eau, par son action érosive, façonne les paysages et véhicule quantité de substances et de particules; notamment des polluants d'un bassin versant jusqu'à son embouchure par exemple. Ces environnements acquièrent différentes morphologies établies selon un « équilibre » sédimentaire et hydrodynamique susceptible d'être modifié par les impacts naturels ou anthropiques (réchauffement global, aménagements divers...). Les problématiques soulevées par le réchauffement climatique et la hausse du niveau moyen des océans menacent ainsi l'ensemble des environnements littoraux.
Deux exemples contrastés de la côte Atlantique sont présentés : un estuaire tropical Guinéen dominé par la marée, en Afrique de l'ouest, et une plage tempérée dominée par la houle sur la côte girondine.
En milieu tropical, une végétation spécifique de mangrove s'établit sur le littoral et joue un rôle primordial dans l'écosystème par son action de stabilisateur géomorphologique. Les résultats hydrodynamiques, issus de mesures, décrivent le fonctionnement d'un estuaire tropical mésotidal hypersynchrone spécifique en identifiant une rétention considérable des eaux estuariennes dans la mangrove, atteignant 25% du prisme tidal lors des mortes eaux. La modélisation numérique précise les processus sédimentaires engendrant la forte turbidité littorale et confirme la position et l'extension longitudinale du bouchon vaseux. Cet estuaire, à la morphologie complexe, s'identifie de tous les autres environnements tropicaux étudiés jusqu'ici en soulevant de nombreuses questions quant aux modifications d'écoulement induites par la végétation de mangrove.
Le deuxième exemple, la plage du Truc Vert, a été choisi parmi 4 sites témoins des côtes françaises métropolitaines dans le cadre de l'ANR VULSACO (VULnérability of SAndy COasts face to climate change). L'analyse morphodynamique se base sur une base de données topographiques de la plage intertidale, levées au GPS cinématique depuis 2003 et sur des données de houle issues du modèle WaveWatch3. Les résultats préliminaires de l'analyse des tendances actuelles de la morphodynamique de cette plage girondine sont présentés en focalisant sur l'anti corrélation entre volume de plage et forçage de la houle à différentes échelles temporelles ; annuelles, saisonnières et mensuelles ainsi que sur l’impact d’évènements extrêmes tels que des tempêtes hivernales.
UMR CNRS 5805 EPOC - OASU - Université de Bordeaux
Allée Geoffroy Saint-Hilaire - CS 50023 - 33615 PESSAC CEDEX - FRANCE
Fax : 0 (33) 5 40 00 33 16
| Dernière mise à jour : 16 Septembre 2019 | Contacts | Mentions Légales | © 2006-2019 EPOC |